Soit me dites-vous, mais devant tant d’opinions diverses, comment saurais-je ce que pense mon chien, et serais-je sûr de bien le comprendre ?

A mon avis, vous n’aurez jamais de réponses certaines à ces légitimes questions ! Mais dans ce cas comment procéder ?

Je veux bien vous dire comment, moi, je fais, mais j’y mets une condition expresse : vous engagez à ce que cela reste strictement entre nous. C’est promis ? Bon, je vais faire l’effort de vous croire…

Moi aussi, comme vous, je me passionne pour tout ce qui se rapporte à l’animal, éthologie, comportement et ce que vous voudrez. Mais pour vivre avec mon chien (ou pour éduquer le vôtre), je ne me préoccupe pas trop de tout cela. Parce qu’il y a une chose dont je suis certain : le comprendre, ce n’est pas, mais pas du tout ce que le chien attend de moi. Peut-être même que ça l’énerve au plus haut point, ou qu’en tous cas, ça le contrarie, cette rage de vouloir le comprendre à tout prix ! Chacun a droit à son espace de secret, et mon chien comme les autres !

animaux-nature

Rappelez-vous, le chien, mon chien, je ne l’ai pas capturé, je n’ai même pas tenté de l’apprivoiser. C’est lui qui est venu chez moi, c’est lui qui m’a choisi. Moi, je l’ai accepté, et il peut rester aussi longtemps qu’il le voudra. Et il repartira, quand il le voudra. Je sais bien que ce n’est pas vrai, pas réellement possible, mais voyez-vous, quand même, mon chien et moi, c’est comme cela que nous voyons les choses. Mon chien croit qu’il partira quand il sera grand, et moi aussi, c’est ce que je crois. Il ne sera jamais grand me dites-vous ? S’il vous plaît, pensez ce que vous voudrez, mais ne le dites jamais à mon chien ! Il ne le sait pas lui ! Ca vous amuserait, vous, de vivre  avec l’idée que vous ne serez jamais une grande personne ?

Donc mon chien a choisi de venir chez moi, et je l’accepte. A une condition. Qu’il respecte ma loi. Sous mon toit, c’est ma loi. Parce que c’est mon toit. Et que mon toit sans ma loi, c’est exactement le contraire de ce qu’est venu chercher le chien chez moi. Un toit sans loi, le chien n’a  qu’une idée, s’enfuir : il force les portes, détruit les clôtures, tire sur sa laisse…

Quel genre de toit cherche le chien ? C’est un peu compliqué à définir. Une certaine protection, bien sûr. Mais plus encore, la présence rassurante d’un individu homme ressenti comme un porteur de projet. Pour mon chien, le monde cesse d’être vide.

Ma loi, ça vous choque ? Tant pis, ça convient très bien à mon chien. Il y a ce qui est interdit. Inviolable. Mais rien, jamais rien d’obligatoire. On fait ce que l’on a envie de faire, on participe, c’est tout.

C’est donc le moment d’énoncer ce nouveau théorème : mais celui-là, ne lui donnons pas de numéro, gardons-le pour nous ! Disons qu’il sera notre « théorème secret » !

Théorème secret : ce que le chien attend de l’homme, ce n’est pas tant d’être compris que d’être guidé.

Pour bien vivre avec mon chien, je ne regarde pas mon chien, je regarde « devant nous ».

Un peu compliqué, tout ça ? Alors, reparlons-en plus tard !

(Extrait du parcours de formation Éducateur Canin Comportementaliste – AUDRECO)

Lire aussi :

Le choix des loups

< Si l’animal est une personne : le chien de mon chien…

Voir aussi :
Le Manuel de l’Éducateur Canin
> Notre eBook « Éthologie du Loup, Éthologie du Chien »
> Notre parcours de formation « Éducateur Canin Comportementaliste »

Notre école

Formation ouverte et à distance
Paris